Un cours novateur sur l’espace : trois questions à Lise Dubois


Un cours à l’approche innovante et originale démarre au CIENS le jeudi 28 mars. Il porte sur les questions spatiales et les enjeux géostratégiques que pose la démocratisation de l’accès à l’espace extra-atmosphérique. Nous avons interviewé les intervenants au CIENS, Lise Dubois et Guillaume Schlumberger, qui ont conçu ce cours.

Quels sont les objectifs pédagogiques de votre cours et à quel profil d’étudiants s’adresse-t-il ?  

Le cours est une introduction aux enjeux stratégiques liés à l’espace. Il comprend naturellement une présentation des connaissances de base scientifiques et juridiques de l’espace extra-atmosphérique, mais il est surtout centré sur les questions politiques, économiques et militaires que soulève son utilisation. Le cours vise à analyser les origines et les mécanismes de la nouvelle course à l’espace à laquelle nous assistons. 

Il s’adresse ainsi à tous les étudiants intéressés par l’espace, quelle que soit leur discipline, en science comme en sciences humaines, mais aussi aux candidats préparant les concours de la haute fonction publique. 

Le cours que vous proposez est à la croisée des questions stratégiques et de la connaissance du cosmos, en quoi votre approche est-elle particulièrement inédite ? 

Ce cours est le fruit de deux approches. La première est celle d’un praticien, haut fonctionnaire au ministère des Armées. La seconde approche est celle d’une doctorante en science politique. Ces deux approches complémentaires permettront de donner aux étudiants les clés pour comprendre les conflictualités à l’œuvre dans le domaine spatial. Car si nous considérons qu’il existe des enjeux stratégiques propres à l’espace, nous pensons également que l’astropolitique ouvre la voie de la compréhension de la géopolitique. 

À l’heure où l’accès à l’espace se démocratise, expliquez-nous pourquoi ce cours est particulièrement actuel ?

On parle en effet de plus en plus de l’espace, que ce soit dans ses aspects civils ou militaires, générant des craintes, comme les armes anti-satellites, ou de fortes attentes, avec le New Space qui fait désormais miroiter une nouvelle ère d’exploration de l’espace. À ce titre, la question de la démocratisation soulève la question du rôle des Etats, face à l’émergence de nouveaux acteurs privés et de leur importance croissante – pensons à Elon Musk et la constellation Starlink dans la guerre en Ukraine. Nous, citoyens, sommes parallèlement de plus en plus dépendants des activités spatiales dans notre vie quotidienne. Les étudiants qui auront la possibilité de suivre ce cours pourront ainsi mieux comprendre l’actualité, à l’aide d’une recontextualisation historique internationale et saisir les défis spécifiques auxquels l’Europe spatiale a été et est confrontée. 

Détail du cours (dates et lieu) ici